Présentation de l'artiste


 

 

 

 

  Valérie Le Blond

Née à Québec en 1967. Valérie Le Blond a grandi dans la région de  Charlevoix. Elle a  complété ses études en Arts plastique au Collège de Sainte-Foy. Elle a par la suite poursuivi sa démarche créatrice comme autodidacte.

Inspiré par un séjour de quelques années en République Dominicaine, le travail de l’artiste, depuis ses premières ébauches jusqu'à aujourd’hui, reste profondément influencé par ce peuple, sa beauté et sa sensualité, par la nature sauvage du pays, sa végétation luxuriante et multicolore. À cette époque, elle peint principalement sur bois à l’aide de pastel sec et d’acrylique.   

À son retour, Valérie Le Blond s’installe à Montréal, dans le quartier Mile-End. Elle s’implique rapidement dans le collectif d’artistes L’Âme-Art et elle en devient la coordonnatrice.

Pendant près de deux ans, elle contribuera à mettre sur pied diverses expositions et projets. Ceux-ci permettront, entre autres choses, de mettre en scène et de faire connaître au grand public plus de deux cents artistes de toutes disciplines. Durant cette période, elle développe son propre travail de création. Sa démarche reste profondément marquée par l’esthétique caribéenne.

 

 

Cela nous rappelle l’influence qu’a eu Tahiti dans l’œuvre de Gauguin. Valérie Le Blond travaille les couleurs vives en aplat. Elle cerne les formes de grands traits noirs et ses sujets sont inspirés de motifs végétaux, d’animaux, mais surtout de la figure humaine qui est au cœur de toute son œuvre.

En 1995, l’appel de la nature l’emporte sur l’effervescence de la ville. Valérie Le Blond quitte la Métropole pour retourner dans Charlevoix et prendre la relève de l’auberge familiale. Elle  transforme peu à peu la vocation du lieu, l’endroit devient tout à la fois auberge espagnole et centre de création. Entre autres projets artistiques, elle propose à des artistes en arts actuels de choisir une des treize chambres pour y intervenir librement et en faire une œuvre in situ dont la seule contrainte est de pouvoir encore y dormir. On retrouve plusieurs artistes reconnus du milieu de l’art actuel dont Claudie Gagnon, Nathalie Bujold et Stéphanie Béliveau . Pour sa part, Valérie Le Blond intervient elle aussi en tant qu’artiste et développe son art dans des formes nouvelles soit l’installation et la fresque. Son travail s’enrichit de nouvelles matières, de collages et d’une profusion de motifs inspirés par ses recherches sur les différentes traditions d’art dans le monde.

Depuis cette époque, Valérie Le Blond poursuit son travail de création en atelier. Elle présente ses œuvres dans différents lieux de diffusions et participe à plusieurs expositions collectives tant à Montréal que dans Charlevoix, tels que :  Quelques Ailleurs, La Maison du Gouverneur, Montréal. Jeunes Maîtres Musée de Charlevoix, La Malbaie, Charlevoix. Visu’Elles , Bibliothèque René Richard , Baie Saint-Paul, Charlevoix. Histoire de femmes, Galerie des Artistes du Mile-End, Montréal. Continent Perdu,Gevicam Productions, Cité collégiale Ottawa. Exil,Théâtre D’Aujourd’hui , Montréal


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site